5 questions sur l’impression et l’édition

    12/09/2019

Publié par Aquiprint | Catégories : Aquiprint , Edition , Impression , Un peu de culture

5 questions sur l’impression et l’édition

Avant de parvenir à ce qui est aujourd’hui au numérique qui est notre métier, l’impression a traversé des siècles, rencontré des avancées en matière de papier, d’encre, de machines, de typographie et autres. Pour évoquer tous les événements qui fondent ce sujet passionnant, notre stock de toners serait à renouveler fréquemment ! On vous convie cependant à quelques découvertes…

Quel a été le premier support imprimé de l’Histoire ?

Retour plusieurs siècles en arrière, nous sommes en Chine, au VIe siècle après JC durant la dynastie Tang. L’impression est possible par le biais d’une matrice de bois sculptée, imprégnée d’encre puis apposée sur une feuille de papier. On considère que l’œuvre la plus intéressante imprimée via ce procédé est le Sutra du Diamant produite en 868, toujours sous la dynastie Tang. Les chinois considèrent que cette invention fait partie des quatre plus grandes découvertes de leur histoire. 

Quelle est la plus ancienne maison d’édition ?

La première maison d’édition existe toujours et édite des livres ! Il s’agit de la Cambridge University Press créée par le roi sanguinaire Henri VIII en 1534. Son premier ouvrage a été édité en 1584. Affiliée à la prestigieuse Université de Cambridge, la maison d’édition produit aujourd’hui environ deux cent revues et deux mille livres. Elle a notamment publié des œuvres du grand scientifique Isaac Newton.

Quelle est le premier livre imprimé de l’Histoire ?

Tel que nous le concevons aujourd’hui, le premier livre a été achevé d’imprimer par Gutenberg le 23 février 1455. Il s’agit de la Bible. Produite à 180 exemplaires, il en subsiste aujourd’hui 49 dans le monde. Pour cette impression, Gutenberg a utilisé des caractères mobiles fabriqués dans un alliage de plomb, d’étain et d’ammonium et imprégnés d’une encre grasse.

Que signifie le « A » des formats de papier ?

Il s’agit de dénominations internationales qui permettent de normer les découpes de papiers. Ainsi, le format A0 donne deux feuilles A1, sa division donne deux formats A2. Par conséquent, quatre formats A4 composent un A2. Il existe aussi des formats normés B et C suivis de chiffres qui indique le nombre de fois où le format de base a été divisé par deux. Que de calculs !

Pourquoi nomme-t-on les caractères « italiques » ainsi ?

La réponse est simple, les caractères penchés ont été inventés par un éditeur italien, Aldo Manuzio en 1500. On lui doit aussi le premier livre de poche comme nous le connaissons ! Il souhaitait simplement rendre plus lisibles les caractères jusqu’alors gothiques utilisés par Gutenberg. Une façon d’économiser du papier car ces derniers prennent moins de place. « L’économie du papier »… une notion toujours actuelle !

Partager cet article

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered